La gayette, une confiserie aux accents carolos

La gayette, une confiserie aux accents carolos

Un petit retour aux origines

Dans le vocabulaire wallon, une gayette désigne un morceau de charbon que l’on utilise pour chauffer son habitation. Les temps ont changé, le charbon est démodé et l’époque de l’exploitation des mines hennuyères est désormais révolue. Cependant, la région en a gardé des traces, et notamment une empreinte culinaire. Aujourd’hui, on parle de gayettes pour décrire une confiserie au chocolat.

Mmmh on adore le chocolat

En tant que Belge, on aime le chocolat, c’est dans notre ADN nationale. Et il fallait oser pour décliner un souvenir du passé sous forme de confiserie chocolatée. Mais ça fonctionne !

Tout est réussi dans ce bonbon. Tout d’abord, le visuel. La couche cristallisée de sucre qui enrobe la ganache donne l’illusion d’un morceau de charbon. Lorsqu’on la croque, on découvre une truffe fondante qui délivre un cœur à la crème au beurre, le tout enrobé de chocolat au lait. Difficile de ne pas fondre de plaisir.

Une production locale et artisanale

La gayette est confectionnée de manière tout à fait artisanale dans les ateliers de la chocolaterie Blancke. Si vous habitez dans la région, vous pouvez vous rendre directement à la chocolaterie Blancke (108, rue du grand Péril – 7090 Hennuyères). Dans le cas contraire, vous pouvez en commander via l’e-commerce de Bonetbon.com

 

 

 

 

Suivez-nous et likez-nous
0


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Partagez mon blog :)